William Pellier

  • William Pellier © DR

titre en cours

Écrire, c’est encore voir des films, des expositions, lire des livres, assister à des spectacles de danse, discuter, faire du vélo et fabriquer des placards en bois. Écrire, c’est donc prendre son temps, surtout si l’on se targue de faire des sauts conceptuels, de détruire des formules qui marchent pour en créer de nouvelles qu’on n’a pas encore essayées, bref chercher à ne pas s’assoupir dans le fauteuil mou d’un style ou d’un ton.

Cette citation de Pessoa me rappelle encore et toujours qu’il faut tâcher de faire peu ; « les œuvres de Victor Hugo remplissent cinquante gros volumes ; et néanmoins, chaque volume, chaque page presque, contient tout Victor Hugo. Les autres pages s’ajoutent comme des pages, non comme du génie ».

Trois de mes textes sont publiés aux Éditions espaces 34 : Le Tireur occidental, Grammaire des mammifères, La Vie de marchandise.