Histoire de la Violence

  • Laurent Hatat © Alain Hatat
  • Emma Gustafsson © Valéry Théresette

Anima Motrix / Hauts-de-France

adapté du roman d’Édouard Louis
Éditions du Seuil, 2016

adaptation et conception Laurent Hatat, Emma Gustafsson
avec Louis Arène (et une comédienne, distribution en cours)
danseur Samir M’Kriech
créateur son (distribution en cours)

Lors de notre précédente résidence, Emma Gustafsson et moi-même nous sommes emparés de ce roman sans pudeur, courageux à nos yeux, empli d’amour assurément. Notre projet est d’incarner l’effroi que procure le roman d’Édouard, d’explorer les débats intimes, sociaux, politiques qu’il ouvre et au-delà de l’intelligible de créer l’espace où les corps parlent, dans toute leur splendeur, dans toute leur violence. Ici nous réunissons les deux acteurs et un jeune danseur. Lors de cette toute première résidence de plateau nous explorerons la grammaire des corps et son monde sonore.

 

Avec Histoire de la Violence, Édouard Louis livre avec courage le récit intime de son agression et des blessures qu’elle lui inflige. Sa parole mais aussi celle de sa famille, des amis, des médecins, de la police composent des visions éclatées, concurrentes et envahissantes. La théâtralité est jaillissante.

Avec anima motrix, sa compagnie, Laurent Hatat aime questionner l’altérité, les rapports de domination sociale et les violences qu’ils induisent. Il a mis en scène plus de vingt spectacles avec des textes notamment d’Agota Kristof, Jean-Luc Lagarce, Voltaire, G.E. Lessing, Nancy Huston, Didier Eribon. Il a été artiste associé à la Scène nationale Hippodrome de Douai, au Centre dramatique national de Besançon, au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers, au Théâtre du Nord de Lille. Laurent Hatat a récemment dirigé Emma Gustafsson dans son adaptation d’Une Adoration de Nancy Huston.

Née en Suède, Emma Gustafsson connaît une carrière chorégraphique qui s’élargit vers le théâtre. Formée en Angleterre et en Suède, elle passe par l’Allemagne avant de danser près de dix ans au Ballet Preljocaj. Elle y crée et interprète de nombreuses pièces et dirige quelques chorégraphies personnelles. Comme actrice, Emma Gustafsson joue notamment dans Retour à Berratham
créé par Angelin Preljocaj au Festival d’Avignon 2015 et approfondit ainsi sa réflexion sur le mouvement dansé porteur d’émotion dans le jeu.
 

Coproduction Le Phénix-Scène nationale de Valenciennes et Château Rouge-Scène conventionnée d’Annemasse.

Coréalisation La Comédie de Béthune-Centre dramatique national et Le Trident-Scène nationale de Cherbourg-en-Cotentin.

Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.

Création les 15 et 16 janvier 2020 à Château rouge- Scène conventionnée d’Annemasse.