Compagnie Zéline Zonzon

Se Souvenir que l’Air nous porte

Mettre en évidence les déplacements, les frôlements, l’épaisseur, la sensibilité de l’air dans tout mouvement et en particulier dans celui du danseur,
voilà le but que s’est fixé la chorégraphe Zéline Zonzon dans Se souvenir que l’Air nous porte. Pesanteur, équilibre, point de rupture, la conscience du danseur est aiguë et ses représentations, pas si éloignées de celles des scientifiques. La rencontre avec Pierre Slangen, docteur ès sciences physiques et responsable du laboratoire d’Optique appliquée à l’École des Mines d’Alès, est déterminante pour Zéline Zonzon ; ce partenariat scientifique avec l’E.M.A. et la résidence à la Chartreuse permettront d’explorer ce défi au croisement des arts et de la science. Trois techniques de recherche sont évoquées : la P.I.V. : (vélosymétrie par imagerie de particules, Dantec Dynamics), RHSI (Infra Red Hugh Speed Imaging), BOS (Background Oriented Schlieren).

Se Souvenir que l’Air nous porte est un diptyque dont le premier volet a été coproduit par le Théâtre de Nîmes et créé en avril 2010.

Le travail chorégraphique de Zéline Zonzon est « une quête ininterrompue qui fait varier les chemins sans jamais changer d’objet : dire le mouvement au plus juste, au plus vrai, en délivrer l’essence. » Florence Bennouar

Compagnie Zéline Zonzon  (Languedoc-Roussillon)
 
Conception Zéline Zonzon
Matériel chorégraphique Zéline Zonzon et les danseurs
Danseurs Jeanne-Nora Bennouar, Yendi Nammour
Artiste du cirque (distribution en cours)
Lumière Ollivier Lacroze
Bande-son originale, conception vidéo Laurent Aigon
Captation images Yann Marquis
Consultants scientifiques Pierre Slangen, responsable de recherche à l’École des Mines d’Alès Jean-Jacques Lasserre, docteur en mécanique des fluides pour Dantec Dynamics - Procédé P.I.V. (vélosymètrie par imagerie de particules)

Ce projet reçoit le soutien financier de la Région Languedoc-Roussillon, du Conseil général du Gard, de la Ville de Nîmes, du Dicréam - Aide à la maquette.
En partenariat avec L’École des Mines d’Alès, Dantec Dynamics.
Avec le concours de la Chartreuse-CNES.