Chacun pour un, deux pour tous

  • Édouard Elvis Bvouma © Christophe Péan
(titre provisoire)

ÉDOUARD ELVIS BVOUMA

Cameroun

Juin 1940, les nazis débarquent à Chartres et abattent des dizaines de tirailleurs sénégalais faits prisonniers après une rude résistance. Ils veulent contraindre Jean Moulin, préfet de Chartres de signer un document attribuant la mort de civils aux troupes africaines engagées dans les rangs de la France. Ce dernier refuse et est enfermé dans une cellule où il passe la nuit avec un tirailleur. Torturé, il tente de se suicider en se coupant la gorge. Les nazis en le retrouvant couvert de sang le libèrent. Ce récit émouvant consigné dans Premier Combat, livre-témoignage de Jean Moulin est le déclencheur de ce projet.

En avril 2019, j’ai effectué à Chartres des recherches, recueilli des témoignages, visité des lieux et vestiges liés à cette histoire (la cellule, le bureau de Jean Moulin, des monuments, des tombes de tirailleurs…). Nourri de ces matériaux, le texte prendra la forme d’une fresque théâtrale sur ce fameux huis-clos d’une nuit entre un futur résistant et un tirailleur.

Auteur et metteur en scène camerounais, Édouard Elvis Bvouma est lauréat de plusieurs bourses et résidences. Il cofonde au Cameroun la compagnie Zouria Théâtre avec laquelle il met en scène ses textes et ceux d’autres auteurs. Désigné meilleur auteur de l’année 2008 des Grands prix Afrique du Théâtre francophone, il est lauréat entre autres des prix Inédits d’Afrique et Outremer, SACD de la dramaturgie francophone, RFI Théâtre, Éclat de coeurs, de l’aide à la création d’Artcena. Traduit en anglais et en roumain, ses pièces sont publiées chez Lansman Éditeur.

Bourse Odyssée-ACCR avec le soutien du ministère de la Culture.

Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.