Le bruit court que nous ne sommes plus en direct

  • Le bruit court © Pierre Volot

L'Avantage du doute / collectif de jeu et d'écriture

Un spectacle sur les paradoxes de notre rapport à l’image
L’enjeu de la pièce est une tentative de résister au flux médiatique par la parole et par le jeu : faire du temps du spectacle un moment de suspens à partager avec le public, durant lequel nous pourrions, poétiquement et politiquement, réinvestir ensemble notre rapport aux images. Pourquoi y a-t-il des images qui nous prennent la parole et d’autres au contraire qui nous la donnent ? Nous avons été accueillis à deux reprises en résidence d’écriture à la Chartreuse pour ce projet et sommes ravis de revenir pour présenter la création au public.

L’intrigue
Les comédiens-auteurs du collectif, débordés par le flux médiatique, décident de créer leur propre chaîne d’information, entièrement indépendante, au nom volontairement désuet : Éthique TV. Mais refusant la publicité et tentant toutes sortes d’expérimentations farfelues avec les images, Éthique TV coule. De conférences de rédaction conflictuelles, en scènes plus intimes, où les prises de positions politiques de chacun s’incarnent dans des dilemmes personnels, la pièce est trouée par des paroles plus poétiques, des « temps de pause » qui ouvriront le champ de la contemplation.

Le bruit court que nous ne sommes plus en direct est le troisième projet de l’Avantage du doute, collectif né en 2007 et déjà remarqué sur la scène française par le style singulier qui se dégage de ses créations. Cette association de comédiens-auteurs cultive l’ambiguïté entre personne et personnage au cours du spectacle et engage ainsi, entre les scènes de fiction, une forme de conversation très directe avec le public.

un spectacle de Simon Bakhouche, Mélanie Bestel, Judith Davis, Claire Dumas, Nadir Legrand
collaboration technique Wilfried Gourdin et Thomas Rathier
production/diffusion Marie Ben Bachir

Coproduction Théâtre Le Bateau Feu-Scène nationale Dunkerque ; Théâtre de Nîmes-Scène conventionnée pour la danse contemporaine ; Théâtre de la Coupe d’Or–Scène conventionnée de Rochefort ; Le Lieu Unique-Scène nationale de Nantes ; Théâtre Brétigny-Scène conventionnée du Val d’Orge ; Théâtre de la Bastille, Paris.
Avec l’aide à la production dramatique de la Drac Île-de-France.
Avec le soutien de la Chartreuse-CNES, La Ferme du Buisson-Scène nationale de Marne-la-Vallée, Théâtre de la Bastille, Paris, Le Moulin du Roc-Scène nationale de Niort pour leur accueil en résidence.

Spectacle créé au Bateau Feu-Scène nationale de Dunkerque le 17 novembre 2015.

Après la résidence ... 

Le Bruit court que nous ne sommes plus en direct poursuit sa tournée le 3 novembre 2016 au Théâtre de Thouars, le 18 novembre à Vevey en Suisse, du 23 novembre au 3 décembre 2016 aux Célestins, Théâtre de Lyon, en région parisienne en janvier 2017 avec le 13 à Rungis, le 17 au Théâtre de l’Onde à Vélizy et le 24 janvier à Brétigny puis les 31 janvier et 1er février au Mans.