Vanda

opéra de chambre de LIONEL GINOUX

Programmation de l’Opéra Grand Avignon

d’après Le Testament de Vanda de Jean-Pierre Siméon
Les Solitaires Intempestifs, 2009

Le Testament de Vanda est une histoire banale de notre temps : une femme avec son bébé dans un centre de rétention. Elle a tout traversé : la guerre, l’amour perdu, le viol, les frontières interdites, l’errance, la misère, le rejet. Elle ne peut plus rien, ni le pas en arrière ni le pas en avant. Elle a décidé d’en finir puisqu’elle n’a plus lieu d’être. L’histoire de Vanda c’est l’histoire de tous ces hommes sans patrie, sans papiers, sans logis, sans droits, sans avenir, ce peuple d’ombres effarées dont nos sociétés ne savent que faire. Intériorité et expressivité sont le cœur de la partition. Par le choix du dénuement de l’instrumentation, j’ai voulu traduire l’intimité de cette femme et mettre à nu son émotion vibrante lorsqu’elle nous raconte sa vie. Trouver du sens, parler de l’humain, parler de notre époque avec simplicité, avec force tout en renouant avec la vocalité et la mélodie, tel a été mon travail de composition.
Lionel Ginoux

mise en scène Nadine Duffaut
scénographie Emmanuelle Favre
costume Danièle Barraud
lumière Philippe Grosperrin
vidéo Arthur Colignon
mezzo-soprano Ambroisine Bré
viole de gambe Marie-Suzanne de Loye
 

Lionel Ginoux a été en résidence à la Chartreuse en 2009 pour Préface en Prose, puis en 2012 pour Médée Kali (livret Laurent Gaudé). À l’Opéra Grand Avignon, il a créé en 2016 avec l’Orchestre Régional Avignon-Provence sa première symphonie, Dualités, inspirée d’une chorégraphie de Sidi Larbi Cherkaoui. Il vient de sortir son premier disque, Un Brasier d’étoiles, avec le label Maguelone.

Production Act’tempo.
Coproduction Opéra de Reims ; Césaré-CNCM-Reims ; Abbaye Royale de Fontevraud.
Avec le soutien de la Région Provence-Alpes- Côte d’Azur, de la Chartreuse-CNES.
Avec l’aide de l’Arcal.