Théâtre de la Démesure / Benjamin Abitan

  • Temps de pose © Théâtre de la Démesure

Temps de pose (titre provisoire)

Temps de pose est un spectacle suspendu entre deux dialogues : d’une part celui de l’artiste et du modèle, d’autre part celui de l’œuvre et du spectateur. Il est composé d’une suite de séquences indépendantes, chacune construite à partir d’un tableau différent. Les tableaux sont d’époques et de styles divers : un Ecce Homo du Caravage, un monochrome de Klein, une mauvaise copie d’un autoportrait de Van Gogh trouvé dans une brocante… Loin d’être un commentaire sur la peinture ou un exposé d’histoire de l’art, c’est un parcours dramaturgique autour de la place du spectateur : inclus, exclu, absorbé par le tableau. L’objet de la résidence à la Chartreuse est d’investir des espaces inattendus et d’imaginer une forme itinérante de ce spectacle destinée aux lieux non théâtraux, et particulièrement aux musées.

Théâtre de la Démesure / Benjamin Abitan (Île-de-France)

Mise en scène Benjamin Abitan
Lumière Ondine Trager
Avec Mélissa Barbaud, Raffaëlle Bloch, Hadrien, Bouvier, Antoine Dusollier, Barthélémy Méridjen, Aurélie Miermont

Le Théâtre de la Démesure, créé à l’Université Paris 8 sous la forme d’un laboratoire de recherche, s’est enrichi de rencontres faites au Conservatoire national supérieur d’art dramatique et au Théâtre national de Strasbourg pour devenir une compagnie à part entière. Son dernier spectacle, Une Piètre Imitation de la vie, questionnait les limites du langage dans le cadre d’une station polaire internationale.

Aide à la production de la Drac Île-de-France. Avec le soutien du
Jeune Théâtre National et de la Chartreuse-CNES.
Création du spectacle dans sa forme initiale pour les théâtres les 23 et 24 août 2013 au festival Premiers Actes (Alsace), puis du 15 au 19 octobre 2013 au Théâtre Berthelot (Montreuil), puis au Théâtre de l’Échangeur (Bagnolet) du 26 au 30 avril 2014.
Création dans sa forme pour les musées les 28 et 29 juin 2014 au Château de La Roche-Guyon.