Sonde 10#10 Genius Loci

  • Chartreuse numérique ©Véronique Caye

Numériser, pour quoi faire ?


En raison des difficultés de transport prévisibles le jeudi 28 octobre, la sonde 10#10 Genius Loci initialement prévue les 28 et 29 octobre est annulée et reportée à une date qui vous sera communiquée ultérieurement.

 
 
Associant des chercheurs en informatique, des architectes et des artistes du théâtre, la Sonde 10#10 - Genius Loci questionnera les enjeux du croisement de la numérisation d’un monument telle que la Chartreuse et d’un projet artistique.
Grâce au travail du Laboratoire MAP-Gamsau qui à la suite des travaux de numérisation initiés de 2005 à 2008 par l’École Nationale des Sciences Géographiques (IGN), a modélisé tridimensionnellement l’ensemble de l’église de la Chartreuse, une base de données 3D a été élaborée.
Celle-ci a permis d’établir une représentation visuelle de l’église telle qu’elle existait au XVIIIe siècle, ainsi que de la chapelle des fresques de Matteo Giovanetti. Cette base de données permet également de créer des hypothèses de représentations virtuelles mettant l’accent sur l’architecture, l’ambiance du lieu ou une projection vers le futur.
 
Un projet en cours, mené par la même équipe, portera sur la restitution en 3D du Pont d’Avignon (Pont Saint-Bénezet) et de l’évolution historique de son environnement naturel. De son côté, le développement de la technologie de la réalité augmentée, notamment grâce au CNRS-LIMSI, autorise aujourd’hui la projection d’un espace hypothétique (avec ses volumes, ses couleurs, etc.) directement sur l’espace réel.
 
Quant à l’artiste Véronique Caye, elle travaille en permanence, dans sa compagnie Laboratoire Victor-Vérité, sur les usages artistiques de ces technologies de réalité augmentée. La question des enjeux demeure cependant entière. Numériser, pour quoi faire ? Comment utiliser la matière numérique pour relier le patrimoine et la création artistique ?
La question quitte ici les enjeux techniques et patrimoniaux pour toucher directement celle de la mise en scène et de la représentation dans un lieu chargé d’histoire et doté d’une certaine part fictionnelle.
Quelle dramaturgie faut-il dès lors mettre en place pour placer le visiteur au coeur de l’esprit du lieu, le « genius loci » : l’atmosphère distinctive d’un espace à un moment particulier de son histoire ?
 
Le projet Génius Loci est porté par la Chartreuse, Christian Jacquemin (CNRS-LIMSI),
Livio de Luca (UMR-MAP) et Véronique Caye (artiste)