Sabine Tamisier

  • Sabine Tamisier © Laurent Solférino

Los Niños-Pandémonium

Lors de mes deux premières résidences de cette année à la Chartreuse, dans le calme de ma « cellule » tellement propice à l’écriture, la forme du texte final Los Niños-Pandémonium - portraits d’enfants en exil, librement inspirés des photos de Sebastião Salgado dans Les Enfants de l’Exode (Éditions de La Martinière) – s’est peu à peu précisée. Le dialogue avec l’équipe de la Chartreuse, avec mes compagnons auteurs et avec les spectateurs des deux Nuits secrètes auxquelles j’ai participé m’a également beaucoup aidée à avancer.

Entre 2003 et 2014, j’ai écrit soixante-dix portraits d’enfants : je décris ce que je vois de l’enfant puis j’entre dans le récit fictionnel d’un moment traumatique pour celui-ci, lié à l’histoire de son pays. Je choisirai un à trois portraits par pays représenté (il y en a dix-sept), qui constitueront la première partie du texte. La deuxième partie sera une pièce de théâtre : donner voix aux enfants choisis. Mais il me reste encore à définir dans quelle situation dramatique. Je consacrerai donc cette dernière résidence à l’écriture théâtrale.

Après une maîtrise d’études théâtrales, une expérience de médiatrice du théâtre contemporain en milieu rural pour le Centre culturel Cucuron-Vaugines, Sabine Tamisier intègre l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre-Ensatt en 2003 puis travaille pour Montévidéo (Marseille).

Elle se consacre aujourd’hui entièrement à l’écriture et au jeu. Certaines de ses pièces - entre autres Sad Lisa, Nina ? (Épilogue), Galino, Les Blés - ont été primées, créées ou publiées (Éditions Théâtrales, Espaces 34, etc.).

Bourse du Centre national du livre. Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.