Rouge dents (titre provisoire)

  • Pauline Peyrade © Raoul Gilibert

Pauline Peyrade

 

Comme beaucoup d’autres, Gwladys est une cible marketing. Sans cesse sollicitée, provoquée, l’air de rien déconsidérée par les publicitaires, elle cède volontiers aux pulsions mimétiques, normopathiques et narcissiques. Elle se laisse défaire par les modes et les marques autant qu’elle les fait. Elle est habitée d’urgences contraires : exister, disparaître, faire feu de tout bois pour trouver une identité à affirmer, vite, se figer le plus fort possible, vite, avoir les moyens du monde. Mais quand la pression devient insupportable, sa part d’immaîtrisable, sauvage, libre encore, peut-être, prend le dessus. Face à la violence des marchands de complexes, une seule réponse : mordre.

Rouge dents est le deuxième volet du triptyque Portrait d’une sirène. Entre une collégienne combattante face au harcèlement (La Princesse de pierre) et une femme en lutte contre la dépression (Carrosse), le texte s’intéresse au consumérisme d’une adolescente.

Pauline Peyrade est autrice. Ses textes ont fait l’objet de mises en scène (Ctrl-X par Cyril Teste, Bois Impériaux par Das Plateau) et de mises en ondes (0615 sur France Culture). Ils ont été traduits entre autres en anglais, allemand, tchèque et espagnol et ont reçu divers prix et bourses. Depuis 2015, elle écrit également pour le cirque au sein de la #CiE qu’elle a fondée avec la voltigeuse Justine Berthillot (Poings, 2018). Elle est autrice associée au Théâtre des Îlets–CDN de Montluçon et aux Scènes du Jura–Scène nationale. Elle enseigne au sein du département d’écriture dramatique de l’Ensatt. Ses textes sont publiés aux Solitaires Intempestifs.

Bourse du Centre national du livre.
Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.