Marine Richard

  • Marine Richard © Paul Anders

La Destruction du XXe siècle

Depuis une vingtaine d’années, Marine Richard explore l’écrit – poésie, théâtre, journalisme, carnet de voyage… en même temps qu’elle se forme à différentes techniques corporelles dont la danse contemporaine, le butô, le do in, le shiatsu, le hatha yoga et la méditation. Pour ce qui est du théâtre, elle obtient l’aide la création du CNT en 2008 pour Arthur, tu t’appelleras Arthur, mon fils, dont elle confie la création à Robin Decourcy et à sa compagnie Louseinmore. Scotch – poème à deux voix est publié par Inadvertance éditions en 2009 et mis en lecture au festival actOral en 2010. Sur les traces du roi Arthur depuis 2007, elle s’est téléportée en Cornouailles tout l’été 2010 grâce à Culturesfrance.

Il en est sorti deux étrangetés, Calling my birds – une translation, puis, après trois mois de résidence au 3 bis F, lieu d’arts contemporains à Aix-en-Provence, Arthur matériau. Elle vient en résidence pour mettre un point final à La Destruction du XXe siècle, entreprise hérétique de longue haleine commencée en 1999 et pour laquelle elle avait déjà été accueillie en 2009.

Bourse Culturesfrance.