Marie Potonet, Aurore Evain, Claire Barrabes et Marion Bluteau

  • Looking for Laodamie © DR

Looking for Laodamie

Looking for Laodamie, c’est l’anti-chambre à soi… Une écriture hybride à quatre mains où l’on découvre que les sœurs de Shakespeare, Molière, Corneille, Racine ont existé…. Un jardin où poussent « les fruits étranges et brillants » de Catherine Bernard.
Claire Barrabès, Aurore Evain et Marie Potonet, accompagnées de la plasticienne Marion Bluteau, ne partent pas à la recherche de Shakespeare, mais de sa lointaine cousine: la grande Bernard, première autrice dont les tragédies ont été jouées à la Comédie-Française, au XVIIe siècle. Leurs regards se sont posés sur sa première œuvre Laodamie (1689).
En clin d'œil à Looking for Richard d'Al Pacino, elles s'interrogent : Qui connaît Catherine Bernard aujourd'hui ? Telle est la question que se posent les quatre créatrices. Stylo, café, dictaphone sur la table, elles questionnent de vieux barbus du théâtre et maître Google, se demandant ce qu'évoque Laodamie, la pièce la moins jouée du répertoire français. Surgit alors un nécessaire travail de réhabilitation de la tragédie de Bernard, bâtie autour de Laodamie, reine d’Epire obscure et oubliée, contrainte au mariage par son peuple pour pouvoir gouverner.
Looking for Laodamie est une écriture-puzzle, et une quête sérieuse, où le plaisir est la clé de tout. Plaisir du vers bernardien, et plaisir de jouer avec des personnages d’une modernité inattendue. Plaisir, encore, d'endommager quelques idées reçues. Plaisir, enfin, de faire partager la découverte d'une autrice pionnière et de son œuvre. En partant « à la recherche de Laodamie », le quatuor souhaite rendre intelligible et plaisant ce qui a longtemps paru poussiéreux et mauvais aux historiens du théâtre.
Une intuition les anime: toutes les questions qu'elles se posent, que Catherine Bernard posait sur la légitimité des femmes à gouverner, à créer, à faire preuve d’autorité, ne doivent pas être esquivées, mais au contraire mises en scène. Suivant une espèce de jeu de piste, fait d'errances, de méandres, de rencontres, et de surprises. Antigone(s) d'un nouveau genre, elles  interrogent : « Connaissez-vous Catherine Bernard ? »
Et la réponse tombe : trois siècles d'effacement n'auront pas suffi à enterrer le talent de Catherine Bernard et de ses sœurs de plume. Aujourd’hui, elles reviennent. Plus décidées que jamais."

Claire Barrabes, sort de l'ESCA (Ecole Supérieure des Comédiens par l'Alternance) à Asnières sur Seine en 2012. Elle travaille alors notamment sous la direction d’Hervé Van der Meulen, Laurent Serrano, Nathalie Fillion, Igor Menjinski... En tant que comédienne, elle joue dans Dom Juan de Molière mis en scène par René Loyon (Molières 2011). Mais aussi sous la direction de Vincent Tavernier dans L'Illusion Comique, Les Fourberies de Scapin, Les amants magnifiques, Arlequin poli par l’amour (tournée novembre 2017). Claire incarne Françoise Sagan dans La Bande du Tabou (Prix de la meilleure mise en scène Festival Anjou). Au cinéma elle joue sous la direction de Benoît Magne dans L’Inattendue, récompensé à l’International Film Festival de Los Angeles. Elle sera dans Tristesse Animal Noir d’Anja Hilling, à la rentrée 2017, sous la direction de Greggory Fernandes. 
Autrice, Claire signe Dis camion ! (Prix CNT-Aide à la Création 2013)-Créé par Sidney Ali Mehelleb (CDNA/ Studio Théâtre d’Asnières et de Stains/ Anciennes Cuisines/ Colombier). Elle réside une première fois à la Chartreuse-CNES pour écrire sur le viol comme arme de guerre: Deux qui la tiennent.... et Le Jardin des simples (Texte lauréat Jeunes Textes en Liberté 2017); Elle retournera une seconde fois à la Chartreuse-CNES pour Looking for Laodamie (Festival Terre de paroles/ Ménagerie de verre/ Textes en l’air) avec Marie Potonet, Marion Bluteau et la complicité d’Aurore Evain. Son cartoon en déambulation, Monstrantrop, est accueilli en résidence à la Faïencerie et créé par Yoann Parize. Grâce à un compagnonnage DRAC-DGCA et sur une commande de la Cie RL sur la violence de la richesse, Claire écrit 7 milliards damnés, (Maison des Métallos). Elle sera en résidence d’écriture à la maison Maria Casares pour son prochain texte sur la marchandisation des corps (juin-novembre 2017).

Production déléguée prod@NAR6. Avec le soutien de la SACD, le 6000 et Terre de Paroles.

Après la résidence ... 

Après un bel accueil au Festival Terre de Paroles, nous sommes en résidence en septembre 2016 à Textes en l’air (Isère). Une nouvelle étape autour de Laodamie de Catherine Bernard (première pièce écrite par une femme jouée à la Comédie Française en 1689).