Léo et Juliette

  • Catherine Benhamou © Pierre Trovel

CATHERINE BENHAMOU

Léo et Juliette met en scène six jeunes gens aux prises avec la violence de ce sentiment qui va de l’attirance à la passion et que l’on désigne sous le nom d’amour. Ils font du théâtre au lycée et la pièce choisie, Roméo et Juliette, va les amener à redistribuer les cartes au sein du groupe, provoquant révélations et déchirements.
Est-ce une faiblesse de tomber amoureux ? Est-ce qu’aimer signifie
posséder, manger l’autre ? Quand on aime, est-ce vraiment l’autre qu’on aime ?
Ce scénario permettra de poser quelques questions sans réponses.
 

Ce texte est une commande de Jean-Claude Gal du Théâtre du Pélican à Clermont-Ferrand et s’intègre dans un projet sur le thème adolescence et philosophie. Je profiterai de cette résidence pour le terminer. Je travaillerai d’autre part sur un projet déjà abordé lors d’une première résidence à la Chartreuse en octobre 2018 et pour lequel je viens d’obtenir une bourse de création du Centre national du livre, une pièce inspirée par la vie de la poétesse américaine Emily Dickinson, La Mélodie sans les paroles.

Après une formation au Conservatoire de Paris-CNSAD, c’est mon parcours de comédienne au théâtre qui m’a conduite à l’écriture. J’ai écrit notamment Hors jeu, ANA ou la jeune fille intelligente  (Éditions des femmes-Antoinette Fouque) pièce finaliste du Grand prix de Littérature Dramatique Artcena 2017, Au-delà lauréate de l’aide à la création 2017 Artcena, Romance (Éditions Koinè) prix PlatO 2019 des écritures théâtrales jeunesse. Je dirige des ateliers d’écriture auprès de différents publics, notamment depuis 2017 à La Colline - théâtre national.

Commande du Théâtre du Pélican-Centre de création et d’éducation artistique pour l’adolescence et la jeunesse, Clermont-Ferrand.

Bourse de création du Centre national du livre.

Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.