L’Avantage du doute / collectif de jeu et d’écriture

  • L’Avantage du doute © L’Avantage du doute

(titre en cours)

« Le faire voir est un faire croire, ça n’est jamais
un faire savoir et ce que l’image fait savoir,
elle nous demande d’y croire. »

Marie-José Mondzain, France Culture, Hors-champs, 21 novembre 2011
 
Après l’engagement politique à la lumière de Mai 68, après la question du travail et de ses nouvelles formes de management, L’Avantage du doute interroge les paradoxes de notre rapport à l’image. Pourquoi la photo de ma grand-mère ou ce tableau de Munch me touchent-ils quand les images du JT de 20h ne me font pas agir ? Quel est ce « lien de parenté » qui existe entre nous et certaines images, par quoi est-il détruit ?
Notre première résidence à la Chartreuse en avril dernier nous a permis de mettre en commun les recherches de chacun et de travailler à la forme du spectacle. Nous avons alors décidé d’utiliser l’histoire d’une chaîne d’information en pleine restructuration racontée par Sydney Lumet dans Network, comme canevas d’écriture. On imagine que les comédiens de L’Avantage du doute sont journalistes et créent une chaîne télé qu’ils veulent indépendante, éthique, d’où son nom volontairement désuet : Ethic TV. Ethic TV sera le cœur de notre prochaine résidence à la Chartreuse comme cadre d’improvisations où chaque acteur/journaliste devra se battre pour le sujet qu’il souhaite voir à l’antenne, et qu’en tant qu’auteur il souhaite amener au théâtre.
L’Avantage du doute / collectif de jeu et d’écriture (Île-de-France)
 
auteurs, acteurs et metteurs en scène du spectacle Simon Bakhouche, Mélanie Bestel, Judith Davis, Claire Dumas, Nadir Legrand, Maxence Tual
administration de production Marie Ben Bachir

Né en 2007, alors « qu’ils n’étaient pas si nombreux ceux qui s’affranchissaient de l’organigramme de la compagnie professionnelle pour adopter des modèles coopératifs »*, L’Avantage du doute est aujourd’hui un collectif remarqué sur la scène française. Sa particularité est qu’il s’affirme comme une communauté d’acteurs et d’auteurs.

* Ève Beauvallet, Magazine du Monde, octobre 2013

Avec le soutien de la Chartreuse-CNES, du Bateau Feu-Scène nationale de Dunkerque, du Théâtre de Nîmes-Scène conventionnée pour la danse contemporaine et du Théâtre de la Coupe d’or-Scène conventionnée de Rochefort.