Jacob, Jacob

L’Entêtement Amoureux - Compagnie Didier Bezace

Île-de-France

d’après Jacob, Jacob de Valérie Zenatti, Éditions de l’Olivier, 2011, prix du Livre Inter 2015
 

Au départ, une photo. Quatre jeunes hommes posant fièrement devant une réplique du Normandie, à Alger... À partir de ce visage et des souvenirs de sa grand-mère, Valérie Zenatti réinvente une vie qu’elle n’a pas connue. Celle de ce jeune juif de Constantine, mort à dix-neuf ans sur le front, qui n’est autre que son grand-oncle. Jacob est mobilisé pour partir à des milliers de kilomètres de chez lui, afin de libérer la France et se battre. Ce n’est pas qu’à l’Algérie, sa terre natale, qu’on l’arrache, mais à son enfance et au cœur brisé de sa mère.
J’ai centré mon adaptation sur le personnage de ce jeune homme de dix-neuf ans et sur celui de sa mère. Jacob, le doux, face à l’Histoire et Rachel, qui part à la recherche de ce fils tant aimé, croyant que « le cœur d’une mère peut des miracles ».
 

adaptatrice et metteuse en scène Dyssia Loubatière
collaborateur artistique Didier Bezace
avec Christiane Cohendy et Florian Choquart
scénographe Simon Vallery
créateur lumière et régie générale Léo Thévenon
créateur sonore Pierre Bodeux
 

Dyssia Loubatière commence sa carrière en tant que régisseuse plateau et créatrice d’accessoires avec Jacques Nichet, Matthias Langhoff, Yannis Kokkos, Ruth Berghaus, Wladyslaw Znorko, André Engel, Jacques Rebotier et en tant que décoratrice avec Christian Bourigault, Dominique Lardenois et Jean Lambert-wild au théâtre et à l’opéra. Depuis vingt ans, elle travaille aux côtés de Didier Bezace comme assis- tante à la mise en scène sur plus de vingt-cinq créations et tournées et a signé les traductions des textes pour deux de ses spectacles. Elle a également été assistante à la mise en scène de Laurent Laffargue et d’Alain Chambon. Depuis trois ans, Dyssia Loubatière adapte et met en espace des lectures pour le festival De l’écrit à l’écran de Montélimar. Au cinéma et à la télévision, elle a collaboré à plusieurs courts et longs métrages, en tant qu’accessoiriste ou peintre.
 

Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.