Il y aura la jeunesse d’aimer

  • il y aura la jeunesse d’aimer © Nathalie Hervieux
  • Jack Ralite © Willy Vainqueur

Soirée dédiée à Jack Ralite

Ariane Ascaride et Didier Bezace lisent Aragon

montage de textes et mise en espace Didier Bezace
avec la collaboration de Dyssia Loubatière
à partir d’une proposition de Bernard Vasseur sur l’amour et le couple dans l’oeuvre d’Aragon et d’Elsa Triolet
lumière et régie générale Léo Thévenon
réalisation de la bande son et du visuel Dyssia Loubatière
L’Entêtement Amoureux – Compagnie Didier Bezace
administration de production Karinne Méraud

Aragon. Elsa Triolet. Faire entendre à deux voix les mots connus – et d’autres qui le sont moins – de ces deux grands poètes du vingtième siècle, c’est ce que nous nous efforçons de faire, Ariane et moi, en disant ces textes qui traversent le temps et s’installent à jamais dans nos mémoires.

Le fil de l’amour, les contradictions du couple, la peur de se perdre tissent les paroles de leur chant universel. Nous y puisons toute la force de vivre plus grande que l’inquiétude d’un sombre avenir ; nous rions avec eux d’un humour inattendu... Aragon, Elsa, leur passion s’habille de mots lumière, ils nous éclairent. Le 24 juillet, nous dédierons ce moment poétique à Jack Ralite disparu le 12 novembre dernier. Il n’y a pas d’hommage plus juste pour cet ami épris de l’Homme que les mots d’Aragon et ceux d’Elsa, ils ont croisé leur vie et leurs espoirs. Didier Bezace

Production L’Entêtement Amoureux - Compagnie Didier Bezace

 

Projection - durée 20 minutes
film d'Éric Garreau et Denis Ralite
Cica Vidéo, Ville d’Aubervilliers

En 1986, Jack Ralite, engagé depuis les années 1960 auprès des artistes pour promouvoir la création artistique et sa diffusion, lance un appel qui aboutit à la réunion de mille cinq cents artistes à Paris, le 17 juin 1987. Ces premiers États généraux de la culture proclament la Déclaration des droits de la culture, présentée cinq mois plus tard au Zénith à Paris devant plus de six mille personnes. C’était le 16 novembre 1987.
« Un peuple qui abandonne son imaginaire culturel à l’affairisme se condamne à des libertés précaires. »

Coordination de la soirée Claudine Joseph

 

 

La disparition de Jack Ralite a privé les artistes d’un ardent défenseur de la création. Didier Bezace et moi-même avons été accompagnés pendant seize ans au Centre dramatique national de La Commune à Aubervilliers par ses réflexions, ses engagements, sa passion du théâtre. Il m’a fait l’honneur d’être présent à la première Nuit de la Chartreuse du 1er février 2014. Il aimait venir au Festival et à la Chartreuse, il aimait Aragon...
Catherine Dan