François Houart

  • François Houart © Véronique Vercheval

Carton

« Après une enfance passée dans un « home » pour réfugiés des pays de l’Est (dont s’inspirait Le Carré des cosaques écrit en résidence au Théâtre des Doms et joué en Avignon en juillet 2010), je deviens militant de la gauche radicale début des années soixante-dix et je pars travailler en usine comme ouvrier papetier. (C’est de cette expérience que se nourrit l’écriture de Carton). À l’occasion d’une grève, je découvre le théâtre d’agit-prop et je deviens comédien au sein de plusieurs compagnies de théâtreaction.
Après avoir rencontré à Paris Augusto Boal, je pars faire du théâtre de rue au Brésil, puis de retour en Belgique, j’y importe les techniques du théâtre–forum. J’entame alors une longue errance mercenaire qui m’amène au théâtre forain en passant par de nombreuses compagnies de théâtre jeune public mais mon goût pour le travail collectif et mon engagement politique me font renouer avec mes anciennes amours : je re-fréquente l’une ou l’autre compagnie de théâtre-action pour lesquelles je joue, mets en scène et écrit ou co-écrit.
Depuis l’expérience du Carré des cosaques, je me dirige vers un travail d’écriture plus personnel et je mets en chantier ce nouveau projet, Carton ! »
 
Durant la seconde session de résidence (juin), François Houart travaillera sur L’Enterrement de Jésus.

Bourse du ministère de la Communauté française de Belgique - Service Promotion des Lettres - Comité Mixte France / CWB.