Compagnie Translation / Denis Cointe

  • Délivrance © Denis Cointe

Délivrance

de Marie Ndiaye
mise en scène, présence Denis Cointe

Un homme envoie à sa femme des lettres qui demeurent sans réponses - c’est, du moins, ce qu’on peut penser à lire ses missives de plus en plus inquiètes, perplexes et désespérées. Il tient, à travers ces lettres à une absente, le journal de son évolution, de la colère inquiète et exigeante vers une acceptation à la fois docile et fervente de tout ce qui l’entoure.

Cette résidence permettra d’explorer la construction d’un espace sensible d’évocation, pour donner à vivre cette langue. Un temps pour expérimenter une forme scénique où la voix gravée incarnant les lettres s’entremêle à une musique improvisée, à des images contemplatives, pour créer la rencontre.

musique de scène Didier Lasserre
voix gravée Jean-Yves Cendrey
dispositif image et lumière Raphaël Sevet
dispositif sonore Loïc Lachaize
chargée de diffusion Estelle Martine

Entre arts visuels et arts vivants, Denis Cointe développe une expression autour de la trace et de l’absence. Il a fondé en 2009 la compagnie Translation.
Didier Lasserre développe une pratique poétique de la batterie et de la percussion qu’il ramène volontiers à une forme minimale.
Marie NDiaye a reçu le prix Femina en 2001, le prix Goncourt en 2009 et figure au répertoire de la Comédie-Française. Avec Délivrance, Denis Cointe et Marie NDiaye renouvellent leur collaboration, née en 2011 avec la performance Die Dichte.

Coproduction Escale du livre de Bordeaux. Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.
Soutiens à la résidence Office Artistique de la Région Aquitaine-OARA, Ville de Bordeaux.
La compagnie sera en résidence à OUÏE/DIRE (Périgueux) en septembre 2015 et en mars 2016 à l’OARA.
Présentation publique les 30 et 31 avril 2016 dans le cadre du festival de l’Escale du livre de Bordeaux.