Compagnie Autre MiNa / Mitia Fedotenko

  • point Zéro © Sylvie Veyrunes

point Zéro

Aujourd'hui on vit sous le signe de la guerre, au bord de l’explosion.

La scène est comme un point Zéro.

On vit au milieu d'encombres… sonnés, privés d'une boussole sans avoir réellement réalisé la portée de l’impact, perdus…Qui sommes-nous ? D'où venons-nous ?

Placer le corps au milieu de ce cratère en espérant retrouver au moins un bout de racine intact, un son d'origine, un souffle qui va inspirer à l'esprit une renaissance possible.
Faire un état des lieux par un état du corps.

Comme des "Stalkers" nous sommes en train d'interroger la part étrangère en nous-mêmes.

Mitia Fedotenko s’initie à la danse à Moscou avant de poursuivre sa formation en France. Depuis la création de la Compagnie Autre MiNa, il signe plus d’une douzaine de pièces au croisement des écritures, tout particulièrement ceux de la musique et du théâtre : en explorant des territoires improbables de la danse, en prenant un risque artistique nécessaire dans la réalisation de ses projets les plus ambitieux, et, en affirmant à travers son écriture, sa vision de la danse comme un Art Total, c'est à dire UN TOUT sans frontière de genre et limitation stylistique. Récemment, il crée Sonata Hamlet, manifeste dansé qui révèle un endroit où s'articulent d'une manière singulière les univers du théâtre et de la danse (créé au "Sujets à vif" du Festival d'Avignon 2012 et recréé en 2014).
Artiste associé de François Verret depuis 2006, il répond à des propositions choisies de créateurs tels que Urs Dietrich, Julie Brochen, Mathilde Monnier, Julyen Hamilton, Mathurin Bolze et récemment Alain Buffard.
Navigant constamment entre deux cultures, les associant sur scène de manière singulière, il se dirige vers une écriture engagée où "Tout se voit. Rien ne s’élude. Tout se dépense. Rien ne s’économise…" Gérard Mayen, 2011
Coproduction : Centre chorégraphique national de Grenoble dans le cadre de l’accueil studio.
Résidence : Montpellier Danse à l’Agora-Cité internationale de la danse avec le soutien de la Fondation BNP Paribas, Centre chorégraphique national de Rillieux-la-Pape.
Avec le soutien de hTh Centre dramatique national de Montpellier, de la Chartreuse-CNES.