Compagnie 0,10 / Laëtitia Guédon

  • Troyennes © Henri Guédon

Troyennes

de et d’après Euripide
écriture, traduction et adaptation Kevin Keiss

« Lève infortunée Lève les yeux du sol
Relève la tête »
traduction, écriture Kevin Keiss

 
Après dix ans de guerre, Troie, incendiée et mise à sac, est tombée. Les Troyens sont massacrés par les vainqueurs grecs qui prennent comme butin les femmes illustres de la cité.
Depuis longtemps, Les Troyennes d’Euripide résonne de façon très personnelle pour la metteuse en scène Laëtitia Guédon, sur les questions d’identité et de mémoire. Elle a choisi d’aborder cette oeuvre par le biais d’une adaptation nouvelle en y associant l’auteur Kevin Keiss, formé à l’École du Théâtre national de Strasbourg, dramaturge (Jean-Pierre Vincent, Maëlle Poésy…) et spécialiste en langues anciennes. À la Chartreuse, tous deux viennent finaliser ce travail commun entre écriture de plateau, traduction et adaptation.
 
« C’est à travers les grandes figures de la tragédie antique - Hécube, Hélène, Cassandre ou Andromaque - que nous souhaitons redonner toute la puissance de la charge orale contenue dans le texte grec.
Nous interrogerons, à travers la mémoire d’Hécube et la chute de son monde, le refus d’oublier et de se soumettre. Lorsque la douleur est insupportable, le héros chante. Chant polysémique d’une génération qui témoigne du bonheur ravi plutôt que d’énumérer les souffrances… Pour rester en vie. »
Laëtitia Guédon

Compagnie 0,10 / Laëtitia Guédon (Île-de-France)

mise en scène Laëtitia Guédon
scénographe Soline Portmann
dramaturge Muriel Malguy

Avec le soutien du Théâtre de la Commune-Centre dramatique national d’Aubervilliers et de la Chartreuse-CNES.
En collaboration avec le Théâtre 13 / Paris.
Lecture au Théâtre de la Commune le 10 février 2014 à 17h et 20h.