Claire Barrabes

  • Claire Barrabes © Jules Sempere

Projet d'écriture « le viol, comme arme de guerre »

Claire Barrabes vient écrire sur « le viol, comme arme de guerre ». Quels mécanismes à l’ignoble ? Comment le viol peut-il être stratégie ? Évoquer l’immonde au théâtre ? Toucher l’insoutenable sans basculer dans la répugnance ? Un polar au théâtre ? Malika, jeune rapporteuse au Tribunal pénal international, mène une investigation et se confronte aux méandres historiques de ce phénomène (enlèvement des Sabines, occupation de la Chine par le Japon, guerre d’Algérie, de Bosnie et aujourd’hui : République démocratique du Congo, Ouganda, Darfour, Colombie, Syrie etc.) : le viol et la guerre.
 

Claire Barrabes, sort de l'ESCA (Ecole Supérieure des Comédiens par l'Alternance) à Asnières sur Seine en 2012. Elle travaille alors notamment sous la direction d’Hervé Van der Meulen, Laurent Serrano, Nathalie Fillion, Igor Menjinski... En tant que comédienne, elle joue dans Dom Juan de Molière mis en scène par René Loyon (Molières 2011). Mais aussi sous la direction de Vincent Tavernier dans L'Illusion Comique, Les Fourberies de Scapin, Les amants magnifiques, Arlequin poli par l’amour (tournée novembre 2017). Claire incarne Françoise Sagan dans La Bande du Tabou (Prix de la meilleure mise en scène Festival Anjou). Au cinéma elle joue sous la direction de Benoît Magne dans L’Inattendue, récompensé à l’International Film Festival de Los Angeles. Elle sera dans Tristesse Animal Noir d’Anja Hilling, à la rentrée 2017, sous la direction de Greggory Fernandes.
Autrice, Claire signe Dis camion ! (Prix CNT-Aide à la Création 2013)-Créé par Sidney Ali Mehelleb (CDNA/ Studio Théâtre d’Asnières et de Stains/ Anciennes Cuisines/ Colombier). Elle réside une première fois à la Chartreuse-CNES pour écrire sur le viol comme arme de guerre: Deux qui la tiennent.... et Le Jardin des simples (Texte lauréat Jeunes Textes en Liberté 2017); Elle retournera une seconde fois à la Chartreuse-CNES pour Looking for Laodamie (Festival Terre de paroles/ Ménagerie de verre/ Textes en l’air) avec Marie Potonet, Marion Bluteau et la complicité d’Aurore Evain. Son cartoon en déambulation, Monstrantrop, est accueilli en résidence à la Faïencerie et créé par Yoann Parize. Grâce à un compagnonnage DRAC-DGCA et sur une commande de la Cie RL sur la violence de la richesse, Claire écrit 7 milliards damnés, (Maison des Métallos). Elle sera en résidence d’écriture à la maison Maria Casares pour son prochain texte sur la marchandisation des corps (juin-novembre 2017).

Aide d’encouragement du Centre national du Théâtre.